Confinement au collège, semaine 1

par H. Duval Principale adjointe

Nous sommes vendredi 20 mars 2020, c’est aujourd’hui le printemps et ça se voit, les oiseaux chantent, le soleil brille, c’est agréable et c’est au-moins ça !

Cédric Mathieu a commencé la semaine avec des mesures de distanciation que je vous fais partager : chacun son escalier, chacun dans son bureau et quand on prend le café c’est à 3 mètres les uns des autres. Comme il n’y a pas un bruit dans ce collège désert, on peut se parler d’un bureau à l’autre, c’est pratique !

   

 

Le collège est donc vide, vide d’élèves, de profs, d’agents, de surveillants, d’AESH [1], de personnels, de secrétaires (seule Isabelle Graziano est venue aujourd’hui mettre tous les bulletins, mises en gardes et fiches dialogues sous enveloppe).

J’avoue, ça fait un petit pincement au cœur, nous ne pouvons que nous imaginer comment vous allez tous, de quoi sont faites vos journées, et espérer que les nouvelles sont bonnes pour vous et vos proches…

Heureusement, cette semaine, nous avons eu beaucoup d’enseignants au téléphone, pour les conseils de classe notamment. Les conseils de classe par téléphone, c’est quand même un concept étrange mais il a bien fallu trouver une solution… Avec un peu plus d’expérience, de temps et de savoir-faire, nous aurions pu faire ça en classe virtuelle !

Lundi, nous avons eu un élève : je l’ai installé au CDI [2], avec connexion, il avait son sac, il a travaillé de 10 h à 15 h avec une pause repas (pique-nique), je passais le voir toutes les heures, tout allait bien. Il n’est pas revenu depuis, lui aussi a dû trouver qu’un collège vide c’était triste…

Cédric Mathieu a également faits de nombreux dons :

Nous avons également tenté de palier la fracture numérique (heureusement pas très importante à Briis-sous-Forges) : 3 élèves ont pu bénéficier d’un prêt de tablettes car ils n’avaient pas chez eux d’appareils leur permettant de se connecter. Merci à Monsieur Bergery qui est venu très rapidement nous remettre le matériel et le mode d’emploi.

Notre quotidien, à Isabelle Leray et moi-même, est bien chargé également : une fois les conseils de classe passés, nous avons surtout à répondre à de nombreux mails et appels de parents (essentiellement pour les connexions ENT [3]), des inquiétudes quant à la continuité pédagogique et cette inquiétude est générale, pour les enseignants comme pour les familles et les élèves. Il faut se souvenir que ce qui est au cœur de l’enseignement, c’est l’interactivité entre le professeur et l’élève et que sans cette interactivité, tout est remis en question ; on demande aux enseignants en quelques heures, quelques jours, de repenser complètement leurs compétences et savoir-faire, de fonctionner différemment, dans une temporalité et un lieu d’exercice différents.

À cette difficulté bien légitime s’ajoute les problèmes de connexion qui semblent peu à peu rentrer dans l’ordre…

Bref… j’ai envie de dire, patience… La priorité, qui que vous soyez, reste la santé de chacun. Nous n’avons aucun doute sur le fait que les parents feront au mieux pour leurs enfants et les enseignants au mieux pour leurs élèves. L’école reprendra. Certes, il est important de travailler un peu chaque jour mais n’oubliez pas de profiter des instants en famille que nous offrent ce confinement, profitez les uns des autres, jouez ensemble, parlez-vous.

Les derniers mots de la semaine iront à nos chers élèves : soyez prévenants avec vos parents qui ne sont pas vos enseignants, facilitez-leur la tâche en travaillant un peu chaque jour dans la bonne humeur, montrez-leur que vous pouvez être autonomes, vous en êtes capables, j’en suis certaine !

À très bientôt, virtuellement !

Notes

[1Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap

[2Centre de Documentation et d’Information

[3Espace Numérique de Travail