Math’Gic 2019

par Abdelwahab Touati

Ce mardi 19 mars 2019 les quatre classes de 6e du collège ont pu découvrir les mathématiques autrement. Cette nouvelle édition 2019 ouvrait ses portes au public pendant la semaine des mathématiques.

De nombreux ateliers étaient proposés dont certaines nouveautés.

Comment calculer la hauteur d’un cèdre avec un outil en forme de triangle isocèle fabriqué à l’aide d’une feuille de papier ? Très innovant et à la fois ancienne technique. Manipulation et vérification en grandeur réelle montrent que la technique fonctionne très bien.

La yourte : dans cet atelier les élèves découvrent comment construire une yourte Mongole très solide en forme de demi-sphère. Cette technique ancienne est utilisée encore aujourd’hui par certains peuples nomades.

Le bal des nombres : danser au rythme des nombres relatifs tout en rigolant. De l’énonciation d’un nombre en français, ainsi qu’en anglais, en passant par des petits calculs, les élèves ont pu faire des chorégraphies, en se déplaçant de gauche à droite, en avant ou en arrière. Après avoir bien compris le fonctionnement, le concours était lancé… et il n’en restera plus qu’un !

La corde à treize nœuds permettait à l’époque du moyen age de construire des édifices. Appelée aussi la corde des druides, et composée de douze intervalles identiques marqués par treize nœuds. Ses usages étaient multiples : obtenir des figures usuelles particulières (triangle équilatéral, triangle isocèle, triangle rectangle) des angles droits… Les élèves ont pu la manipuler pour construire un carré puis un carrelage.

La charpente du ciel : construction d’une voûte en hissant les poutres et les pierres. Les élèves deviennent des charpentiers et des maçons expérimentés.

Et bien d’autres ateliers retraçant une période historique importante, et montrant l’utilisation des mathématiques dans de nombreux domaines comme : le boulier chinois, le piège à enfant, la bergerie, la boutique, le ying et le yang…

Un grand merci à Jacques Daumard pour cette nouvelle invitation, ainsi qu’à Madame Behaoui et toute son équipe pour avoir permis aux élèves de faire un maximum d’activités. Cette initiative pour découvrir les mathématiques en s’amusant est tout simplement fantastique.

LES MATHÉMATIQUES SONT DÉCIDÉMENT PARTOUT !