Accueil > Clubs > Le club E3D > Zen, soyons zen !

Zen, soyons zen !

Publication : (actualisé le ) par Le club E3D

Zen, soyons zen !

Depuis la rentrée 2019, sous l’impulsion de Mme Danton, professeur d’EPS, certaines classes de 6e ont pu bénéficier d’un rituel de relaxation d’une dizaine de minutes.

Ces classes dites « zen » ont expérimenté ces moments de gestion du stress, de concentration, parfois avant une évaluation, parfois pendant un cours d’EPS en fonction des activités et des besoins, parfois au début d’un travail en demi-groupe dans d’autres matières ou encore en fin de journée pour regagner de l’énergie.

Ce moment de bien-être, même s’il n’a pas pu être mis en place avec une grande régularité faute de temps, reçoit un accueil globalement positif malgré le scepticisme de certains.

 

Des témoignages

Voici quelques témoignages d’élèves :

  • « Ce petit rituel est très satisfaisant, surtout qu’à la fin de la journée, on est plutôt excités et cela nous repose pour mieux nous concentrer. » (Faustine)
     
  • « Je trouve cela très relaxant, ça permet d’être plus concentré. Je le fais mentalement avant un contrôle pour être moins stressée. » (Léonor)
     
  • « Cela m’apporte de la relaxation et de la confiance en moi. Comme je fais du yoga aussi, cela m’aide à dormir. » (Julien)
     
  • « Ce rituel me relaxe car avant de venir en cours, je suis excité et quand on le fait, je suis calme. Je vais le refaire chez moi car j’aime le faire. » (Anaël)
     
  • « J’aimerais bien faire ce moment de détente avant chaque contrôle pour évacuer l’angoisse d’avoir une bonne note. » (Romane)

 

Rituel pour se recentrer sur soi

En ces temps de confinement, pourquoi ne pas mettre à profit certains de ces rituels pour se recentrer sur soi, prendre du recul et rester… zen ?!

En voici un, inspiré de l’ouvrage de Jacques de Coulon Le manuel de la méditation au collège, qui vous permettra aussi de découvrir ou réviser un classique de la littérature française :


- Fermez les yeux et prenez conscience de votre corps en commençant par visualiser la pointe des pieds puis en remontant jusqu’aux racines des cheveux.
 
- Calez ce « voyage intérieur » sur votre respiration, lente mais profonde.
 
- Visualisez-vous ensuite sous un pont et répétez-vous ces vers de Guillaume Apollinaire en visualisant pleinement la scène :

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine
 
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

- Lorsque vous serez bien imprégnés de ces vers, recentrez-vous sur votre corps , votre souffle puis rouvrez les yeux.
 
- Notez sur un papier les peines que vous ressentez au moment présent et qui s’écoulent. Notez aussi les joies à venir.

Cela peut être le point de départ ou une façon de poursuivre, de manière différente, un journal de confinement…

Vous pourrez également retrouver en pièces jointes 3 fiches créées par Mme Danton.

Prenez soin de vous et des vôtres !

 

Documents joints