Cylindre en perspective

(actualisé le ) par Michel Suquet

Un cylindre de révolution posé sur une base

Pour représenter en perspective un cylindre, on peut commencer par une des bases qui est, en réalité, un disque mais on trace une ellipse pour donner l’illusion de la troisième dimension (une feuille de papier n’ayant que 2 dimensions…), ; on pourrait dire que c’est un disque qui a été aplati selon un de ses diamètres.

Pour cela, repérons un rectangle, et les milieux de ses côtés, dans lequel on va inscrire une ellipse.

Commençons par tracer, à main levée, des arrondis à l’intérieur du rectangle, de part et d’autre des milieux repérés précédemment.

Terminons, toujours à main levée, le tracé de l’ellipse.

Traçons maintenant 2 segments "verticaux" de la même longueur et parallèles, comme sur la figure suivante :

Pour tracer la deuxième base, qui est identique et parallèle à la première base, reprenons la technique détaillée ci-dessus ; une partie sera en pointillé.

En gommant, légèrement, les traits ayant servis aux tracés des rectangles, on obtient une représentation en perspective d’un cylindre.

Un cylindre de révolution posé sur la face latérale

Commençons par tracer un disque pour représenter une des bases. Traçons ensuite un même disque mais décalé.

Pour terminer, traçons deux segments parallèles qui limitent le contour apparent de la face latérale du cylindre ; on peut d’ailleurs remarquer que ces deux segments sont parallèles, et de la même longueur, au segment qui joint les centres des 2 disques.

Remarque : si l’on veut déterminer avec précision les extrémités des deux segments limitant le contour apparent de la face latérale, on peut utiliser la droite passant par les centres des disques ; on trace ensuite les diamètres perpendiculaires à cette droite…